CasseTete

Les cérébrolésés vous connaissez? Mais si! Vous savez, ceux qui sont davantage connus sous le nom de « Traumatisés crâniens ». Un jour, Ils ont reçu un méchant coup sur la tête. Celui-ci survient  souvent lors d’un accident, qu’on qualifierait généralement de bête, tellement il semble banal : un glissement dans l’escalier, un trottoir qu’on aurait raté… Il y a aussi les autres accidents, plus spectaculaires, un accident de voitures ou quelqu’un qui s’est fait renverser.
Un choc. Bing ! Et la vie bascule. Et c’est la tête qui en prend un coup. Dans le « lot », il y a aussi les accidents vasculaires cérébraux, les tumeurs… Vous l’aurez compris, Il n’existe pas un, mais de milliers de cas de cérébrolésés. Chacun est différent, unique.

 

Impossible de les ranger tous dans une case. Ce ne serait pas juste d’ailleurs. Ce serait nier les difficultés que vivent eux et leurs proches au quotidien. Ils sont alors confrontés aux séquelles visibles et invisibles de la lésion cérébrale : perte de mémoire, problème d’orientation dans le temps et dans l’espace, désinhibition ou inhibition, fatigue…
Bah, voilà ! Quand les « Cérébros » reviennent à leur quotidien, ils se cognent à mille et une difficultés. Il leur faut déployer un trésor d’ingéniosité et de courage pour les surmonter. De vrais combattants!
Des exemples? Certains font répéter parfois plusieurs fois la même chose aux personnes, d’autres se rendent à un endroit et ne savent plus ce qu’ils doivent faire. Oui, oui, c’est très injuste car c’est un handicap si particulier qu’il ne se voit pas!
Et alors? et bien, cela les mène à des situations d’incompréhension et de malentendus tellement pas drôles qu’elles frôlent l’absurdité, voire carrément le comique. Car les « cérébros », pour s’adapter, doivent se plier en quatre, en huit, en dix pour correspondre a une certaine idée de la vie « normale ». Et ce qui est normal, comme on vous l’a dit, ça devient  un vrai casse-tête pour eux!
Tenez, « Casse-tête », c’est le nom du projet de Marc Jonas. Dans la vie, son métier, c’est d’être réalisateur. Et ce que vivent les « cérébros », cela a touché ce garçon au cœur gros comme ça.  Sur son chemin, Il a rencontrée Isabelle qui a eu un accident de voitures à 14 ans. Elle a aujourd’hui 27 ans et vit en couple avec François, un autre « cérébro », comme elle. Marc a voulu raconter son histoire dans un documentaire… Jusqu’au jour où Isabelle lui a fait part de son désir de devenir comédienne. Et si Marc la faisait tourner dans un film ?
Vous ne connaissez pas encore Isabelle? Quand elle a une idée derrière la tête, elle ne lâche pas l’affaire! Et Marc dans cette histoire ? Et bien, ça l’a fait réfléchir et avec Isabelle, ils ont pensé à des petites saynètes filmées de deux minutes qui aborderont la vie des « cérébros » sur un ton léger, humoristique. Car pour parler de choses sérieuses, autant qu’elles soient drôles, non ?
Vous l’auriez deviné, à cette nouvelle, Isabelle l’a fait évidemment bondir de joie. Et les voilà tous à tourner le premier pilote. L’histoire ? Isabelle et François, aidés de leurs amis et proches, sont en plein déménagement. Mais où donc se trouve la clé de l’appartement ? Voyez, ici le résultat:

Et oui, une perte de mémoire peut arriver a n’importe qui !

Mais ce n’est pas tout, c’est tout une série qui va suivre derrière où seront abordées des thématiques telles que le travail, les transports, la vie amoureuse, la sexualité, la vie sociale. Des histoires racontées sur un ton ludique et décalé à suivre avec jubilation sur Internet, toutes directement inspirées de situations vécues. Vrai de vrai!
Pour « Casse-tête », les « cérébros » sont les héros de ces petites histoires, drôles par la situation et les dialogues. Il s’agit de rentrer dans leur monde, leur logique, bref leur tête. Et ce n’est pas triste !

Allez, allez, venez rire avec nous en participant à ce joli projet! cérébros? Prêt? Partez!

Article de Marina AL RUBAE, journaliste

Les commentaires sont clos.